FORUM MEDINE76

LE FORUM NUMERO 1 SUR MEDINE DE LA BOUSSOLE
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Interview de samm coloquinte

Aller en bas 
AuteurMessage
Farrah78

avatar

Nombre de messages : 199
Age : 30
Localisation : 78
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Interview de samm coloquinte   Mer 6 Déc - 7:10

Tu peux te présenter et nous éclairer sur ton parcours dans le rap ?

Je m'appelle Samm, je viens de Vallauris dans le sud de la France. Pour de ce qui est de mon parcours, j'étais là depuis les balbutiements du Hip Hop, on peut dire que je suis un ancien b boy. J'ai graffé, fait pas mal de trucs, de fil en aiguille sont arrivés les premiers textes puis je m'y suis mis plus sérieusement. Pour ce qui est de Coloquinte le groupe est formé depuis 1998, la connexion la plus importante qu'on pouvait avoir à l'époque était la Cosca. On leur a fait écouter ce qu'on faisait, ils ont accrochés, ils nous ont proposés quelques projets et on a sauté sur l'occasion. Hélas, c'est arrivé a une période où il y avait une certaine animosité des gens de Paris envers Akhenaton et La Cosca.

Peux-tu nous résumer la genèse de l'album et pourquoi ne pas avoir fait d'abord un album de Coloquinte ?

L'album, je l'ai fait pour marquer le coup pour ne plus rester dans mon coin aigri, à voir des gens avancer, d'autres se casser la gueule. Je me suis pris en main et avec les retombées financières des différents projets où on était présent, j'ai acheté du matos et enregistré l'album à la maison. Comme les distributeurs étaient frileux, je l'ai distribué moi même tout en cherchant un deal. J'ai toujours dû me battre pour avoir ce que je voulais et on fera la même chose avec Coloquinte s'il le faut. Maintenant, pourquoi en solo ? C'est vrai que la tradition veux qu'on sorte le groupe puis les solos, on a fait le contraire, ça s'est fait naturellement et j'espère que ça créera un petit buzz pour la suite de Coloquinte.

Pourquoi avoir restreint les productions au pool d'Al Khemya ?

Au départ je voulais que DJ Helyes un de mes producteurs préférés en France fasse le maximum de prods sur mon album. Faute de temps, ça n'a pas pu se faire sachant que l'album a été fait en deux mois. Je l'ai fait avec les instrus que j'ai pu récupéré à ce moment là, pour la plupart des vieilles instrus que tout ces producteurs m'avais passé sous format CD. J'avais pas les moyens de bloquer un studio pour que les producteurs posent leurs instrus. J'ai dû travailler dans le speed, j'ai pris les meilleurs instrus que j'avais. J'ai fait du mieux que j'ai pu avec ce que j'avais... Mais avec d'autres moyens mon album aurait une toute autre couleur.

Le choix des intrus très posées est un choix pour mettre en avant le discours ? Ou est-ce tout simplement tes goûts en la matière ?

C'es vrai que dans le rap le plus important à la base c'est les lyrics, c'est plus trop le cas actuellement et c'est bien dommage. Aujourd'hui il suffit d'avoir un flow, quelques rimes et encore parfois c'est un luxe et de bonnes productions. Les producteurs essayent de reproduire les même instrus que celles en vogue aux States, avec le même genre de conneries ''bounce baby bounce''. Les mc's s'accrochent à ça, à croire que le rap n'est désormais destiné qu'au dancefloor... Or moi c'est pas le rap sur lequel on danse qui m'a donné envie de rapper, faut pas danser sur mon rap. Je suis traditionaliste dans le rap, ce n'est pas que je renie l'instru mais si demain elle venait à disparaître, je ferais des textes acapella.

On ne comprend pas pourquoi avec Akhenaton à tes cotés tu as rencontré autant de difficultés pour l'enregistrement, la promo et la distribution de cet album...

C'est pareil pour tout les groupes qui gravitent autour de ce genre de personne, c'est comme ici à Saint-Denis (ndlr l'interview se déroule a Saint Denis). Il y a NTM, ils ont plein de groupes autour d'eux et malgré les grosses écuries qu'ils ont, ils ne sortent que très peu d'album et trouvent difficilement des deals de distribution. C'est la guerre dans le Hip Hop : c'est à dire qu'il n y a pas beaucoup de personnes issues du hip hop qui tiennent les rênes, et c'est eux qui se gavent dans le rap. Ceux qui ont fait cette musique c'est des gens comme moi qui sont dans la rue et qui ont bougé, on a toujours été là pour porter le mouvement et on en a jamais réellement profité, il faudra bien que ça change un jour. Si on a des difficultés malgré notre connexion avec IAM c'est aussi qu'ils ont leurs projets en parallèle. Après bien sûr, s'ils peuvent nous passer des coups de mains par ci par là, ils l'ont fait et je pense qu'ils le referont. Mais c'est pas d'un coup de baguette magique parce qu'il s'appelle Akhenaton que je vais percer et devenir la super star. Il s'appelle pas encore Eminem et je suis pas 50 Cent... C'est aussi une question d'opportunisme il suffit d'avoir un buzz de profiter du bon moment et les gens suivent, dans ce milieu c'est comme partout faut pas se faire d'illusions. Aujourd'hui c'est pas le talent qui permet de percer : à partir du moment où tu représentes de l'argent, les gens qui veulent faire de l'argent vont s'intéresser à toi, t'es qu'un produit.

Il est très difficile de parler de religion sans tomber dans le prosélytisme ou le moralisme. Comment as-tu construit l'un des morceaux phares de ton album ''Mirages'' ?

Je suis dans mon disque comme je suis dans la vie. Après faut savoir qu'aujourd'hui ici on est que de passage, on oublie qu'on meurt. Tout est destiné à partir sous terre dans le meilleur des cas que ce soit les arbres, la terre ou même le soleil ou l'univers. Après que les gens y croient ou pas c'est leur problème... Moi je suis croyant, je vais donc pas faire l'hypocrite quand je rappe, je crois à un truc c'est obligé d'interférer dans mon discours, j'essaye pas de faire de la religion dans mes textes, je parle de ce que je suis, après si je parle de dieu c'est mon problème. Je suis ni un saint ni un prophète je suis qu'un homme avec mes défauts et mes faiblesses et je ne m'érige pas en tant que moralisateur. Mais si on sait que quelque chose est pertinemment mauvaise il faut le dire. Un exemple : on sait que voler c'est pas bien, on ne va pas dire qu'un père qui dit a ses enfant de ne pas voler que c'est un moralisateur ? C'est dommage on essaye de rabaisser les gens quand ils te parlent de quelque chose de bien et on rehausse les gens qui parlent du mal. Aujourd'hui il est plus difficile de parler de choses bien que de choses mal, on le voit même dans le rap. Je pense que j'aurais pas eu de problème de distribution si j'avais eu des instrus ''club'' et un discours : ''Ouais foutez le bordel on se met raide allez on choppe des meufs'', j'aurais pas eu de difficultés non plus pour passer en radio. Mais c'est mon choix, je préfère galérer et avoir la tête haute. Le but c'est pas d'être disque d'or ni de savoir combien d'argent tu vas faire, c'est pas ça le but dans ma vie. Ce serait grave si c'était notre but à tous, ça voudrait dire que tout les moyens sont bons pour arriver à faire de l'argent ?

Mais c'est quand même un peu le but du modèle capitaliste, non ?

Je dis pas que c'est pas bien de faire de l'argent mais y a des façon de faire dans la vie. Par exemple, on a le droit de faire l'amour bien sûr, mais avec sa femme non ? On va pas faire l'amour avec d'autres femmes puis ne plus les calculer. Une femme c'est soit une mère soit une sœur, non ? Si maintenant on ne respecte pas les gens, on ne se respecte pas soi-même parce qu'on est tous pareil dans le même cycle. Je sors un disque et j'essaye pas de me vendre a tout prix pour de l'argent, ça se serait senti dans mon truc...Bien sûr j'ai envie qu'il se vende mon album et d'en vivre, mais tout en assumant mes responsabilités et en limitant la casse, ça n'empêche pas que tu peux faire de l'argent bien.

Religion et rap ne sont donc pas incompatible ?

La religion ? C'est quoi ? Dire quelque chose c'est la religion, c'est l'enfermer dans un carcan et dire ''bon ça c'est la religion''. A la base c'est un mode de vie, parce que chaque chose a une notice. Un logiciel, tu dois lire une notice pour connaître son fonctionnement. La vie c'est pareil, on est sur Terre et la notice c'est la religion. La religion dit de respecter ses parents, ne faites pas le mal, faites le bien, cherchez la vérité et la patience, elle dit Dieu ils nous tient ne soyez pas ingrats. Après, la religion c'est un mot, parce que pour l'instant on voit la vie qu'avec un seul œil, on voit que le plan présent le plan sur terre. Mais le jour où on va mourir, on va dire ''mais c'était vrai tout ça ?'' Y a ça, y a les anges, y a le paradis, y a l'enfer...

Et mélanger sur un CD des paroles pieuses avec sur un autre morceau un MC qui fait l'apologie de la violence ou du sexe, ça te choquerait pas ?

Non, mais moi je veux pas que l'auditeur se trompe quand il écoute mon disque. J'ai pas envie de m'égarer ou d'égarer les gens. C'est pour ça que je commence le premier morceau qui était au départ avant l'intro par ''Les plus belles paroles sont celles d'Allah, quant à moi ce que je fais j'ai juste la voix qui s'évapore de l'asphalte''. Mais il faut être constructif, j'ai pas la prétention de sauver le monde. J'essaye juste de me recadrer dans un bon contexte.

Beaucoup disent que devenir musulman c'est un effet de mode... Tu n'as pas peur qu'on te dise que tu surfes sur la vague ?

Je m'en fous moi, les gens peuvent dire ce qu'ils veulent, l'essentiel c'est la relation qu'on a avec Dieu. Vaut mieux paraître pour quelqu'un de mauvais avec les gens et avoir une bonne relation avec Allah que le contraire. Quand je parle je ne fais pas attention à un effet de mode ou à ce que les gens pensent sauf si c'est pour faire le bien, j'attends pas de gratitude. Le fait de savoir ce que vont penser les gens de mon travail personnel j'y pense pas, ça serait grave d'y penser...

Qu'est-ce que tu penses de la démarche de la démarche de Kery James, c'est à dire étaler son amour à Dieu à travers son disque ?

Je comprends pas que les gens le perçoivent comme ça. Dans ce que j'ai écouté de son album, j'ai pas entendu de religion, c'est un homme qui prêche contre l'immoralité et les actions blâmables. C'est quelqu'un qui encourage les gens à devenir meilleurs, à se dépasser, moi je trouve que c'est positif c'est très bien, les mc's devraient en prendre de la graine au lieu de critiquer. On va pas faire les hypocrites, parce que ça y est on est dans le rap, on a grandi ou parce que c'est mieux de donner certaines attitudes, qu'on va oublier d'où l'on vient. On sait pertinemment ce qui est bien et ce qui est mal, maintenant chacun fait comme il le sent. Comme on dit ''chacun pour soi et dieu pour tous''.

Et les textes de ton livret ?

Ce que j'ai mis dans la pochette à l'intérieur c'est un hadith traduit en français. Les hadith sont l'équivalent des évangiles, ce sont les paroles du prophète rapportés par des intermédiaires. Je les ai mises pour qu'il y ait un peu de science, pas faire un album bête, essayer de gratter au maximum, après chacun en tire ce qu'il en veut c'est de la lecture. En plus ce hadith est très important, c'est la foi même du musulman.

Revenons au rap, on a souvent l'impression que le monde de La Cosca est très hermétique, que les collaborations sont peu nombreuses hormis pour Akhenaton le chef de file. Certains iront même jusqu'à la comparer avec une secte. Ne pas s'ouvrir aux autres est un choix ou vous n'avez aucune envie de travailler avec des gens de l'extérieur ?

Non pas du tout au contraire, nous on se connaissait pas tu m'as appelé je suis venu direct. Je suis pas du style a mettre des barrières, au contraire j'essaye de trouver le maximum de ressemblances avec les gens qui ont essayé de faire des connexions, au lieu de trouver les différences, c'est facile de voir la différence, c'est mieux de se fédérer on sait bien que l'union fait la force. Maintenant La Cosca une secte... (il rit) le problème est plus dû au fait de la centralisation qu'il y a sur Paris et pas que dans le rap, tout est basé sur Paris. Je trouve pas que ça soit une secte, vu qu'il y a beaucoup de gens qui travaillent avec La Cosca. Fermé a quel niveau ? Si c'est sur Marseille je pense pas, y a des groupes d'un peu tous les horizons que ce soient aussi bien des rappeurs que des producteurs. Au niveau des projets non plus, y a des featurings, des connexions qui se font avec un peu tout le monde. Regarde Psy4 De La Rime, ils ont bossé avec Arsenik pour la tournée. Après y a pleins de trucs qui se font, c'est peut être l'image qui se dégage, mais c'est pas la réalité.

On remarque une certaine influence entre les artistes de La cosca , on a pu lire entre autre qu'Akhenaton s'est ''Sakoisé'' ? Est-ce que vous travaillez souvent ensemble, ce qui peu expliquer certaines similitudes ?

Je suis le père de tout cette école ! (il rit) C'est vrai, il y a sûrement des influences qui se créent.

C'est toi le papa de cette école ?

Non mais je rigole franchement...

Tu peux le dire... sauf si tas pas envie de créer des embrouilles...

Quoique tu dises, y'a toujours des embrouilles que tu dises des bonnes choses ou des mauvaises choses, y a toujours des embrouilles. On peut dire qu'il y a une petite école, une nouvelle école du sud. Le point commun qu'on peut tous avoir, c'est qu'on essaye vraiment d'allier le fond et la forme au maximum. On essaye d'allier le fond et la forme sans compromis pour les deux ce qui est très difficile. Je sais pas si à l'écoute de mon album t'as remarqué des fois je fais des rimes carrément sur 12 syllabes, je tiens ça sur 4 mesures et avec des rimes croisés tout en ayant du sens. Et peut être que c'est le point commun qu'on a, on rime pas pour rimer mais quand on a quelque chose à dire on essaye de le dire avec la meilleure esthétique possible. Je pense que c'est le point commun qu'il y a c'est l'écriture elle même. (il réfléchit) Après ça se ressent peut être dans le flow... Mais bon je pense que quand t'écoutes plus attentivement, tu vois les différences qu'on peut avoir.

Tu m'as dit que le rap était fait pour passer un message. Or Chien de Paille qui possède des textes à messages a été incompris !

En règle général tout ces mcs essayent d'aller sur cette voie là, mais tout le monde n'y arrive pas à tout les coups. Je pense que le problème qui s'est passé avec Chien de Paille et Akhenaton c'est qu'ils ont noyés le sens par les rimes, ils ont trop voulu faire de rimes... C'est à dire qu'ils sont tellement dans leur travail qu'ils n'ont pas eu assez de recul sur leur travail, même si leurs schémas de rimes étaient vraiment travaillés. Le problème aussi c'est qu'il y a trop de rimes qui ne sont pas nécessaire, tu peux avoir beaucoup de rimes si ça tient la route ça tient la route. Mais des fois le champs lexical est trop complexe, quand on a l'impression que les mots sortent que du dictionnaire, ça mets des barrières, moi j'essaie de rapper comme je parle ; pour qu'il n'y est pas cette barrière, d'être compris par un maximum de gens. Pas besoin de mots compliqués, avec des mots simples tu peux faire passer des idées profondes, et complexe. Donc il ne faut pas annihiler le fond par la forme, et c'est ce qui se passe souvent, mais parce que c'est un apprentissage, pour Chien de Paille entre autre, on peut pas tout avoir tout de suite, c'est leur premier album, c'est déjà une belle prouesse qu'ils ont accompli. Si ils avaient eu des mots plus simple et qu'ils ne tournaient pas autour du pot, qu'ils n'emploient pas 50 000 mots pour dire un mot ça aurait eu beaucoup plus d'impact... Enfin je pense... Une fois j'ai entendu Joey Starr qui disait à propos d'Akhenaton '' il dit des trucs bêtes de manière intelligente'' je suis pas d'accord avec lui, mais c'est vrai que des fois ça sert a rien d'essayer de paraître trop intelligent. Il vaut mieux rentrer directement dans le vif du sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Farrah78

avatar

Nombre de messages : 199
Age : 30
Localisation : 78
Date d'inscription : 16/06/2006

MessageSujet: Re: Interview de samm coloquinte   Mer 6 Déc - 7:11

''Une fois parachutés (les gosses) sur ce sale bitume, on parle de parents qui capitulent, quelle ingratitude'' c'est pas les parents qui sont en cause, notamment quand des jeunes de 10-13 ans sont encore dehors après 22h ?

Quand on parle comme ça, ça veut dire qu'on a déjà une conception, un stéréotype du parent modèle. C'est vrai que les parents ont des responsabilités comme les enfants comme tout le monde d'ailleurs mais il ne faut pas tout remettre sur les parents. Dans la société où l'on vit, quand t'es un enfant tu prends le plus du milieu où tu restes le plus longtemps, c'est là que t'amasses le plus d'info. Aujourd'hui les enfants sont moins souvent avec leurs parents, qu'à l'école ou dehors, et c'est la où ils vont apprendre. Donc quand les politiques nous disent ''c'est la faute des parents'' c'est une sorte d'hypocrisie qui masque leurs responsabilités. Si l'école et la société vont mal on ne peut pas en vouloir qu'aux parents. C'est trop facile de dire ''c'est les parents'' ce qui est hypocrite c'est quand on parle de parents là dedans, on parle des parents immigrés, on va même dire carrément des arabes et des noirs, qu'on accuse d'avoir des mœurs spéciales et de laisser leurs enfants dans la rue. C'est ça qui est grave, si la société française n'a pas su faire rentrer dans la société toutes ces personnes là, c'est facile de leur renvoyer la faute ensuite, moi je dis qu'on a ce qu'on mérite, dans toutes les situations, les parents ont les enfants qu'ils méritent et la société a les gens et enfants qu'elle mérite. C'est une responsabilité individuelle, et tout le monde doit prendre conscience qu'il ne faut pas sans arrêt se rejeter la faute. Quand je parle d'ingratitude je veux dire qu'on oublie souvent les histoires de ces gens là, par exemple celle des algériens. Quand on parle de clandestins on a tendance à oublier l'histoire qui a débouché sur cette situation. D'ailleurs, si y'a plus d'algérien en France qu'au Pérou c'est dû à la colonisation. Et tu verras que les pays occidentaux sont souvent là à pleurer ce genre de problèmes et si tu regarde de plus près encore, on voit que les pays les plus riches du monde en matière première, sont les plus pauvres, alors qu'ils ont en générale soit de l'or soit du pétrole et une énorme densité de jeunesse et de main d'œuvre... et pourtant c'est les plus pauvres. Pourquoi ? La France colonisait l'Algérie et forait le pétrole mais les raffineries restaient dans la métropole, ce qui veut dire ''on se sert là-bas mais ça veut dire que si un jour y'a un problème, faut pas qu'on leur laisse les moyens d'être indépendant vis à vis de nous''. Qui a crée le FMI la banque mondiale ? C'est les occidentaux anciens colons qui ont trouvé le moyen de coloniser tout ces pays sans être sur place. Et c'est souvent eux qui montent les gouvernement dans ces pays là, des gouvernements complètement abominables et immondes qui sont la source des guérillas dans ces pays. Donc c'est facile de montrer la pointe de l'iceberg et d'oublier ce qui est au fond. Et ceux qui se font souvent passer pour des victimes sont souvent les bourreaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Interview de samm coloquinte
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Interview fred schneider
» [Interview] Tokio Hotel réponds aux questions d'NRJ.de
» [Vidéo ] interview With Gustav Schäfer - Drummer Of Tokio Hotel!
» [Interview] Radio Energy : 11 1/2 questions avec Tokio Hotel !
» [Interview] Interview avec David Jost pour Welt.de

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
FORUM MEDINE76 :: MEDINE76.SKY !!! :: Faits Divers-
Sauter vers: